L’analyse a pour but l’avènement d’une parole vraie – Jacques Lacan

La psychothérapie analytique se focalise sur les points que vous souhaitez aborder. Destinée à vous apporter de l’aide et du soutien, elle s’ouvre sur des investigations de l’inconscient et de son fonctionnement.

Elle s’intéresse aussi bien à l’origine des troubles, à leurs causes, qu’à leurs effets. Elle se soucie de votre présent, en allant rechercher dans votre passé si nécessaire.

Elle est dite analytique parce qu’elle s’occupe de ce qui est inconscient (rêves, lapsus, actes manqués, répétitions involontaires et douloureuses, symptômes…) et qu’elle est attachée à la question du désir.

C’est une des formes de cures par la parole. La verbalisation est thérapeutique, a fortiori lorsqu’elle est mise en œuvre dans certaines conditions qui forment le cadre thérapeutique.

Elle s’appuie sur la relation que vous nouerez avec moi. Qui soutiens votre travail. Qui vous aide à observer, interroger, voir autrement et vous alléger. Mon écoute est active et j’interviens quand je l’estime nécessaire.

La durée d’une psychothérapie analytique ne peut pas se prévoir. Elle dépend de la demande présentée et du rythme du travail thérapeutique. Parfois quelques séances suffisent, parfois plusieurs semaines, plusieurs mois sont nécessaires.

Lors de la première séance, vous m’exposerez ce qui vous amène, vous pourrez me poser toutes les questions que vous avez, vous déciderez si vous souhaitez poursuivre avec moi, nous fixerons ensemble la fréquence des séances qui durent cinquante cinq minutes et se déroulent en face à face.