L’inconscient est le psychique lui-même et son essentielle réalité – Sigmund Freud

Débutée d’emblée ou au cours d’une psychothérapie analytique, la psychanalyse est une méthode stricte d’examen de la vie psychique.

Elle est à l’écoute de l’inconscient (manifesté par les rêves, lapsus, actes manqués, répétitions involontaires et douloureuses, symptômes…) et elle est attachée à la question du désir.

Conçue par Sigmund Freud (1856-1939), c’est la forme de cure par la parole la plus aboutie dont les résultats sont durables et profonds. Allant bien au-delà de la connaissance de vous-même et d’une lecture apaisée de votre histoire, elle révèle des forces et des capacités nouvelles.

Elle s’appuie sur la relation que vous nouerez avec moi. Qui soutiens votre travail et qui interprète les messages manifestés, énoncés en mettant à jour leur contenu caché, latent, inconscient. Dans ce cadre, vous me rapportez librement ce qui vous vient à l’esprit. Le récit de vos rêves, diurnes ou nocturnes, est également précieux.

La durée d’une psychanalyse ne peut pas se prévoir mais elle est plutôt longue. La disparition de la souffrance, la reconnaissance et l’acceptation de soi-même comme sujet singulier signent la fin de l’analyse.

Après plusieurs séances passées en face à face, nous discuterons et déciderons ensemble de la pertinence de poursuivre les séances sur le divan pour une psychanalyse. Nous nous en tiendrons alors au cadre de l’analyse qui préconise une séance hebdomadaire de cinquante cinq minutes, à jour et heure fixe, dans la mesure du possible.